Réglementation

Comment purger un radiateur en toute sécurité ?

Au fil des années, votre radiateur peut devenir bruyant, présenter des fuites au niveau des tuyaux de raccordements ou ne plus chauffer convenablement. Pas de panique, il a seulement besoin d’être purgé. Cette intervention vous permet de réaliser des économies d’énergies, et donc alléger vos dépenses tout en assurant le bon fonctionnement de votre équipement de chauffage. Découvrez les bons gestes à adopter pour purger votre radiateur en toute sécurité.

Quel est l’intérêt de purger un radiateur ?

Un système de chauffage au gaz est constitué de radiateurs et d’une chaudière. Des tuyaux les relient pour transporter l’eau chaude jusqu’aux radiateurs afin de les chauffer. C’est ainsi que la chaleur est diffusée dans une pièce.

Avec le temps et les usages, de l’air pénètre dans les tuyaux et crée des bulles jusqu’à empêcher une répartition uniforme de l’eau. Les bruits que vous entendez dans les canalisations et le radiateur sont dus à cet air. Celui-ci empêche également le bon fonctionnement du chauffage. Puisque la chaleur n’est plus homogène, la chaudière génère inévitablement un gaspillage énergétique, ce qui aura un impact conséquent sur votre portefeuille.

Afin d’éliminer l’accumulation d’air dans le dispositif, la meilleure alternative est de purger le radiateur à gaz. Cette intervention permet une bonne circulation de l’eau dans les tuyaux et dans les radiateurs. Elle améliore également la diffusion de la chaleur dans la maison. En atteignant rapidement les températures idéales, les pièces mettent moins de temps à se chauffer, réduisant ainsi votre facture de gaz.

Il est à noter que le manque d’entretien du radiateur peut causer des fuites des tuyaux de raccordement ou des pannes. Les dégâts peuvent être importants, car l’eau risque de détériorer le sol, surtout si c’est une moquette ou un parquet flottant.

En purgeant régulièrement votre radiateur, vous optimisez le fonctionnement de votre chaudière et sa durée de vie.

Quand faut-il purger un radiateur ?

Lorsque la partie supérieure du radiateur reste froide et ne chauffe pas, une purge est nécessaire. Parfois, même si la chaudière fonctionne toujours normalement, le radiateur peut moins chauffer et l’intervention est donc essentielle.

Quand les radiateurs ou les tuyaux présentent des bruits à cause de l’écoulement d’air, d’eau ou de gouttes, il faut les purger. Ces différents signes permettent de savoir et de détecter à temps quel est le bon moment pour purger un radiateur. Rétablir le bon fonctionnement des installations permet de profiter pleinement des capacités de chauffe.

Pour entretenir un chauffage efficacement, il faut purger le radiateur à gaz au moins une fois par an. L’entretien annuel de la chaudière est une excellente occasion pour faire la vidange. Généralement, la purge des radiateurs est incluse dans le contrat de maintenance que vous avez signé avec votre chauffagiste. Un professionnel peut alors prendre en charge les travaux et assurer la qualité de l’intervention.

En principe, les meilleurs moments pour purger un radiateur sont la fin de l’été et le début de l’automne. Pendant ces périodes, vous pouvez être sûr que la chaudière est sur la position été ou vacances et que les radiateurs sont froids. L’intervention sera donc plus sécurisée. Intervenir à ces moments permet également de profiter du bon fonctionnement de votre installation et de disposer d’excellentes conditions thermiques pendant les périodes hivernales.

Dans le cadre d’une location, l’entretien de la chaudière et des radiateurs est à la charge du locataire. En revanche, le remplacement de ceux-ci revient au propriétaire lorsqu’ils sont détériorés.

Purger un radiateur : les bons gestes à adopter

Bien qu’il soit facile de savoir qu’un radiateur a besoin d’être purgé, l’intervention doit se faire avec soin. Il est plus judicieux de confier les travaux à un expert spécialisé dans la vidange de radiateurs.

Cependant, si vous souhaitez purger un radiateur en acier ou en fonte vous-même, vous devrez vous équiper des accessoires adaptés :

  • Une pince multiprise (ou une clé de purge) ;
  • Des gants résistant à la chaleur ;
  • Un grand récipient ;
  • Des chiffons.

Avant de commencer l’intervention pour purger le radiateur, vous devez vérifier que :

  • Le chauffage ne fonctionne pas ;
  • Les radiateurs soient froids ;
  • La chaudière soit éteinte.

Pour éviter que la chaudière ne se déclenche accidentellement, il est conseillé de la mettre en position vacances ou été.

Pour purger un radiateur dans les règles de l’art, voici les étapes à respecter :

  • Dévisser la vis de purge située généralement en haut, sur le côté du radiateur ;
  • Placer le récipient sous la vis de purge ;
  • Laisser l’eau couler et l’air sortir.

Lorsque l’eau ne coule plus et que l’air a bien été évacué, la vidange est terminée.

Il ne faut surtout pas oublier de bien revisser la vis de purge. Effectuez la même opération sur tous les radiateurs du chauffage à gaz de votre maison.

Après avoir purgé tous les radiateurs, la pression de la chaudière doit être restaurée. Il faut donc la remplir en eau en ouvrant le robinet de remplissage et attendre que le manomètre se trouve à la bonne pression. Il suffit ensuite de refermer le robinet de remplissage et rallumer le système de chauffage.

Bon à savoir

Chaque logement peut avoir une pression différente. Ainsi, la pression idéale pour :

  • Une maison de plain-pied ou un appartement : entre 1 et 1,5 bar.
  • Une maison à étage : entre 1,8 et 2 bars.

Les précautions à prendre avant de purger ses radiateurs

Purger un radiateur ne se fait pas à la hâte. Pour des raisons de sécurité, certaines précautions d’usage doivent être prises en compte avant toute intervention :

  • Stopper la pompe de chauffage ou la chaudière ;
  • Patienter entre 30 et 60 minutes pour laisser l’appareil refroidir ;
  • Insérer la clé de purge sur le purgeur du radiateur ;
  • Tourner la clé d’un demi-tour (sens inverse des aiguilles d’une montre) pour laisser l’air s’échapper ;
  • Laisser l’eau sortir (sans air), puis refermer le purgeur ;
  • Redémarrer la pompe de chauffage ou la chaudière.

Comment faire en cas de boue dans mes radiateurs ?

On entend parfois parler la présence de boue dans les radiateurs à gaz et obstruer les canalisations. Est-ce possible ?

En réalité, il ne s’agit pas vraiment de « boue » au sens propre du terme, mais plutôt des oxydes métalliques qui se forment dans les canalisations. Ceux-ci se produisent généralement lorsque l’eau de chauffage circule en circuit fermé. Les oxydent de métal qui se décollent dans les canalisations sont d’une texture épaisse et d’une coloration brunâtre, donnant ainsi l’apparence d’une boue.

Il existe plusieurs méthodes de désembouage, mais la plus simple consiste à utiliser un produit spécifique pour lutter contre le phénomène d’oxydation et nettoyer vos canalisations en profondeur. Pour ce faire, vous aurez à suivre les étapes suivantes :

  • Vidangez votre appareil de chauffage en respectant les étapes de purge proposées précédemment ;
  • Introduisez le produit de désembouage depuis le robinet de remplissage ;
  • Laissez le produit agir pendant 15 minutes, le temps qu’il s’infiltre dans l’ensemble de l’installation ;
  • Purgez votre installation de chauffage en effectuant une dernière vidange ;
  • Rincez votre système de chauffage abondamment.

Radiateur à gaz vertical : comment le purger ?

Certains modèles de radiateurs à gaz requièrent un entretien particulier. C’est d’ailleurs le cas des radiateurs verticaux et les radiateurs panneaux alimentés par le haut.

Pour effectuer la purge de ce type de radiateur, les démarches à suivre sont les suivantes :

  • Arrêter le système de chauffage ;
  • Fermer le robinet et le coude de réglage ;
  • Dévisser l’écrou du coude de réglage ;
  • Ouvrir le robinet en vérifiant attentivement le niveau de pression ;
  • Purger le radiateur ;
  • Réaliser la même intervention sur le côté opposé ;
  • Régler la pression ;
  • Redémarrer le chauffage.

Contrairement à la purge d’un radiateur « classique », celle d’un radiateur vertical devra se faire avec l’aide d’une seconde personne. Cela est fortement conseillé notamment pour vérifier le niveau de pression du radiateur.

Un autre point à ne pas négliger : pensez également à poser des serpillières sous le radiateur pour recueillir l’eau qui s’écoule.

Faites des économies grâce au bilan énergétique

Purger un radiateur offre divers avantages, notamment des économies d’énergie et d’argent sur la facture de gaz. Cette opération se présente comme une solution intéressante pour améliorer le fonctionnement de votre installation tout en évitant le gaspillage énergétique lié à la vétusté de l’appareil.

Afin d’être sûr que votre installation peut vous aider à réaliser des économies sur votre facture d’électricité et de gaz, l’idéal est d’effectuer un bilan énergétique. Les résultats fournis vous permettront de savoir si votre équipement est économe ou si vous devez procéder à des améliorations.

Quel que soit le type de chauffage que vous utilisez, « classique » ou « vertical », maintenant vous savez comment purger un radiateur en toute sécurité. Pour les bricoleurs de dimanche, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel pour effectuer la purge. Une mauvaise intervention peut entraîner des mauvaises surprises, voire endommager l’équipement de chauffage.

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.